IMOCA

Génération appendices

Imaginés pour participer aux courses autour du monde en solitaire dès 1982 (BOC Challenge), les monocoques 60 pieds ont connu un engouement considérable avec la création du Vendée Globe en 1989. À l’issue de cette épreuve, une poignée de coureurs (Alain Gautier, Isabelle Autissier, Christophe Auguin, Jean-Luc Van den Heede) crée l’International Monohull Open Class Association (IMOCA) reconnue en 1998 comme classe internationale par l’ISAF (fédération internationale de voile). Suite à de dramatiques fortunes de mer, les skippers ont ensuite fait appel aux architectes pour définir des normes de sécurité drastiques qui ont évolué au fil des années. Ainsi, les profils de quille et la configuration du gréement sont désormais cadrés avec la volonté de réduire les coûts et d’augmenter la fiabilité de ces bateaux extrêmement sollicités lors d’un tour du monde en solitaire.

La grande nouveauté de cette saison réside dans l’adoption de dérive-foils. Quatre nouveaux prototypes se testeront grandeur nature pour cette douzième Transat Jacques Vabre avec ces appendices, qui doivent théoriquement apporter un net bonus aux allures travers au vent, mais qui semblent moins performants dans les petits airs. La variété des conditions météorologiques rencontrées sur ce parcours entre Le Havre et Itajaí offrira une vision plus précise des avantages et des inconvénients de cette avancée technologique avant le prochain Vendée Globe. Certains anciens prototypes pourraient modifier leur configuration actuelle ou les derniers-nés pourraient revenir à un système plus standardisé…

Mais si ces monocoques de 60 pieds ont énormément évolué au fil des saisons, la classe IMOCA œuvre également dans le domaine de la recherche et du développement de solutions durables et responsables afin de limiter l’impact sur l’environnement, à l’image des sources d’énergie hydrolienne, éolienne et solaire adoptées sur nombre de voiliers. 

Caractéristiques techniques :

Longueur maximum : 18,28 m (60 pieds)
Largeur maximum : 5,85 m
Tirant d’eau maximum : 4,50 m
Tirant d’air : 29,00 m
Poids lège : libre
Surface de voile au près et au portant : libre
Ballasts limité à quatre, mât standardisé, voile de quille standardisé, appendices limités à cinq, nombre de voiles embarquées limité à neuf…

 

Liste des inscrits